Reaper: l'écurie s'étoffe mais les petits n'ont toujours pas de dents

P1030644.JPG

On reparle du Reaper. La semaine dernière, c'était le Pentagone qui annonçait un CLS de 23,9 millions de dollars (lire ici).

Aujourd'hui, c'est la Dicod qui fait le point sur les commandes et livraisons au profit de l'armée de l'air.

Comme prévu, la DGA a commandé un quatrième système de drones MALE (moyenne altitude, longue endurance) de type Reaper. La commande a été passée le... 5 décembre 2016.

La Loi de programmation militaire 2014-2019 prévoit que l’armée de l’air disposera en 2019 de 4 systèmes complets, comprenant chacun 3 drones non armés. La commande de ce quatrième système de drones Reaper permet donc de répondre aux objectifs de cette LPM. Sa livraison interviendra en 2019.

Le deuxième système, quant à lui, a été réceptionné par la DGA. Deux drones ont été livrés le 31 décembre à Niamey. Ce qui porte à 5 le nombre d'appareils dans la BSS.

Le 3e drone rejoindra prochainement la base aérienne de Cognac où il sera utilisé notamment pour l’entraînement des personnels de l’escadron 1/33 Belfort qui met en œuvre les drones MALE français. Dès son arrivée l’armée de l’air et la DGA conduiront une campagne d’essais pour valider l’aérotransport du système Reaper à bord des avions de transport de l’armée de l’air, principalement l’A400M, ainsi que les conditions techniques de son utilisation dans l’environnement électromagnétique de la base de Cognac et du territoire métropolitain.

Lignes de défense


L'actualité de la défense d'est en ouest.
Aller sur le site

Publication : mardi 10 janvier 2017