Activité record pour les SNA français

Les sous-marins nucléaires d’attaque de la Marine nationale ont connu une activité exceptionnelle en 2016, cumulant pas moins de 1000 jours à la mer. Un cap historique atteint le 31 décembre par l’Emeraude. « Avec un niveau d’activité en hausse de plus de 10%, c’est la première fois depuis l’armement de ces bateaux qu’un tel taux de présence en mer est atteint. Ces 1000 jours représentent un taux d’effort moyen de près de 85 % pour les équipages, ce qui signifie qu’ils passent 85 % de leur temps à la mer une fois qualifiés opérationnels », souligne la Marine nationale.

Mer et Marine


Toute l'actualité sur la marine
Aller sur le site

Publication : mercredi 11 janvier 2017