Hapag-Lloyd dévoile son système de surcoût pour les carburants

La réglementation de l’OMI pour 2020 sur les émissions polluantes pousse les armateurs à changer de carburant pour leurs navires. Il en résulte un surcoût financier, puisque la demande va maintenant se reporter sur des carburants alternatifs, pétrole à faible teneur en souffre, gaz naturel liquéfié, gaz de pétrole liquéfié, etc. D’autant plus que pourrait s’y adjoindre la montée progressive du prix du pétrole. Hapag-Lloyd révèle que les surcoûts pourraient atteindre 60 milliards de dollars pour l’ensemble du trafic maritime, dont un milliard pour le groupe allemand.

Mer et Marine


Toute l'actualité sur la marine
Aller sur le site

Publication : jeudi 11 octobre 2018