Le bleuet fleurit sur les façades des Invalides

bleuet.png

Du 9 au 11 novembre, de 18 heures à minuit, les Invalides s’illumineront aux couleurs du Bleuet de France.

Grand monument historique parisien, à l’architecture classique imposante, témoignant d’un passé riche et prestigieux, et emblème de l’aide et du soutien apportés aux soldats à l’issue de la Première guerre mondiale, les Invalides, où naquit le Bleuet de France et son symbole, verront fleurir le temps de trois nuits consécutives (9, 10 et 11 novembre 2018) l’histoire et l’avenir de l’OEuvre Nationale du Bleuet de France.

Par ailleurs, la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) du ministère des Armées organise, depuis le 5 et jusqu'au 11 novembre, la mise en lumière de 12 nécropoles nationales, symbolisant chacune un aspect du conflit, dans le cadre des cérémonies de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Des centaines de diodes lumineuses illumineront, dès la tombée de la nuit, ces nécropoles nationales situées, pour la plupart, sur l’ancienne ligne de front, afin de rendre hommage au sacrifice des 1,4 million de soldats morts pour la France au cours de la Première Guerre mondiale.

Les nécropoles concernées sont situées dans les localités suivantes :
- Assevant (59) – bataille des Frontières (1914)
- Bray-sur-Somme (80) – bataille de France (1918)
- Vailly-sur-Aisne (02) – bataille du Chemin des Dames (1917)
- Villers-Marmery (51) – bataille de la Marne (1915-1918)
- Faubourg-Pavé (55) – bataille de Verdun (1916)
- Épinal (88) – ville située sur l’ancienne ligne de front
- Cronenburg (67) – ville de l’arrière-front
- Hartmannswillerkopf (68) – bataille de Montagne (1915)
- Belfort (90) – ville de l’arrière-front
- La Teste (33) – hommage aux troupes coloniales
- La Doua, Villeurbanne (69) – ville de l’arrière-front
et  Sainte-Anne d’Auray (56) – ville de l’arrière-front

 

Lignes de défense


L'actualité de la défense d'est en ouest.
Aller sur le site

Publication : mercredi 7 novembre 2018