20 membres de groupes armés terroristes mis hors de combat au Mali

L'EMA a annoncé ce jeudi soir que depuis le vendredi 4 janvier 2018, la force Barkhane conduit une opération de reconnaissance dans la région de Serma, au Mali.

serma.jpg

Coordonnée avec les forces armées maliennes (FAMa), conduite par le groupement tactique désert (GTD) Picardie et s’appuyant sur des hélicoptères du groupement tactique désert aérocombat (GTD-A), les groupements de commandos de montagne et parachutistes, ainsi que des avions de chasse, cette opération vise à démanteler des sites d’entraînement de groupes armés terroristes repérés dans la forêt de Serma (au sud de la RN16).

Elle s’inscrit dans la continuité de deux opérations menées mi-décembre et début janvier au nord de la RN16, ayant permis la mise hors de combat de terroristes, la découverte d’armement lourd et léger ainsi que du matériel de confection d’engins explosifs improvisés.

Dans la nuit du 04 au 05 janvier, deux opérations héliportées au nord et au sud de la forêt de Serma ont été appuyées par une frappe aérienne. L’une d’entre elle a conduit à la neutralisation de terroristes. A la suite de ces actions, la force Barkhane a engagé en coordination avec les FAMa une vaste opération de reconnaissance de la forêt de Serma.

Dans la nuit du 8 au 9 janvier, une opération de force a été menée sur un groupe de terroristes. La fouille approfondie des zones boisées a permis de mettre à jour une zone d’entraînement et une véritable base logistique terroriste, et de saisir des véhicules, de l’armement lourd et léger et des munitions de tout calibre, des engins explosifs improvisés et le matériel servant à les confectionner.

Selon l'EMA, au total, une vingtaine de membres des groupes terroristes a été mise hors de combat.

Lignes de défense


L'actualité de la défense d'est en ouest.
Aller sur le site

Publication : jeudi 10 janvier 2019