Le monument aux morts en opex sera prêt pour l'automne prochain

2224224314.jpg

C'est dans le parc André-Citroën (24 ha en plein Paris), inauguré en 1992, qu'est en cours d'installation le Mémorial aux soldats français tombés en opex. 

Ce "Mémorial en hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures" sera érigé dans l'ex-Jardin noir, désormais nommé "jardin Eugénie-Djendi" en hommage à une opératrice radio du Corps Féminin de Transmission d’Afrique du Nord, parachutée par les Services spéciaux d’Alger, déportée et exécutée à Ravensbrück.

Ce projet, rappelons-le, est né en 2011, suite au rapport du général Thorette. Il s'agit de rendre hommage à tous ceux qui sont morts pour la France dans les opérations extérieures auxquelles notre pays a participé depuis 1963.

En six ans, le projet (d'un coût de 1,2 million d'euros) a connu quelques déboires et surtout bien des retards mais il est désormais sur les rails. Selon le ministère de la Défense, les travaux de déconstruction seront terminés d'ici à la fin de ce mois et ceux de construction pourront commencer, de façon à ce que l'inauguration puisse avoir lieu à l'automne, même si aucune date n'est encore arrêtée. 

La cérémonie de lancement des travaux de ce mémorial avait eu lieu en avril 2017, en présence du président Hollande.

3774763240.jpg

Le sculpteur Stéphane Vigny a choisi une scène de portage de cercueil non-visible, avec six porteurs en bronze, des militaires en tenue, à échelle humaine (une femme et cinq hommes). Ces statues ont été réalisées et elles sont en phase de finition.

L'artiste a expliqué sa démarche en 2017 (lire ici): "Pour le monument, parmi les six porteurs, il y aura une femme et un homme de type africain, qui à lui seul représentera la diversité de l’armée. Je trouvais important que les femmes soient représentées. D’ailleurs le nom du jardin qui accueillera le Mémorial porte le nom d’Eugénie Djendi, ce qui est déjà une référence. La sculpture ne peut pas figurer uniquement des légionnaires, comme sur le dessin préparatoire, même si j’aimais bien leur képi sur un plan artistique. Pour que tous les corps de l’armée soient représentés, on a été obligé de trouver une tenue adéquate. Les soldats porteront des treillis avec des rangers et un béret."

vigny.jpg

 

Lignes de défense


L'actualité de la défense d'est en ouest.
Aller sur le site

Publication : jeudi 16 mai 2019