La qualité de l'air relevée par un skipper de la Solitaire du Figaro

Profiter des quatre étapes de la Solitaire du Figaro pour mesurer la qualité de l'air en mer. C'est ce qui a été fait par Arthur Le Vaillant, skipper du bateau Leyton, engagé dans la célèbre course qui s'est déroulée au mois de juin entre la baie de Morlaix, Dieppe, Kinsale et Nantes. Son bateau a en effet été équipé d'une balise développée par l'entreprise nantaise Atmotrack, qui mesure les particules fines dans l'air. C'est la première fois que cette balise est utilisée en mer.

Mer et Marine


Toute l'actualité sur la marine
Aller sur le site

Publication : jeudi 11 juillet 2019