USA: 40 000 Gardes nationaux privés de bonifications

1000w_q95.jpg

A un jour près! Si ça ne relève pas de la pingrerie ou de la plus crasse décision arbitraire de la FEMA (l'agence chargée des situations d'urgence) qui veut plaire aux responsables de l'administration Trump...

Selon une information de Politico de mardi, 40 000 Gardes nationaux (photo ci-dessus Maryland National Guard) "activés" dans le cadre du soutien dans la lutte contre les effets néfastes de la pandémie vont perdre leur statut T32 qui leur permet de bénéficier d'avantages au bout de 90 jours d'activités. Ce statut T32 est attribué aux réservistes des Gardes nationales par l'Etat fédéral qui se charge des soldes et, surtout, des bonifications comme les points pour la retraite.

Initialement, le déploiement de la Garde nationale sous ce statut devait se terminer le 31 mai mais de nombreux élus républicains et démocrates ont demandé à la Maison Blanche de prolonger ce statut au moins jusqu'au 30 juin, voire jusqu'à la fin de l'année.

La Maison Blanche a prolongé la période de 24 jours, ce qui fait qu'elle se terminera le 24 juin. Ce qui correspond à 89 jours d'activation sous le régime T32. Soit un jour de moins que ce qui est demandé pour que les Gardes puissent bénéficier de certains avantages (retraite, GI Bill etc).

Le général J. Roy Robinson, président de la National Guard Association (NGAUS), a piqué un coup de sang: "Qu'on ne me dise pas que l'on n'est pas en train de baiser les Gardes nationaux et de les priver du statut qu'ils méritent".

Les élus sont aussi montés au créneau.

Le 20 mai, 70 élus du Congrès ont adressé une lettre à Mark Esper, le Secrétaire à la Défense, pour lui demander d'intervenir et de rectifier le tir.

Mercredi, le sénateur Tammy Duckworth, un démocrate de l'Illinois, a pour sa part, présenté un projet de loi: le “National Guard COVID-19 Response Stability Act” qui permettra aux Gardes déployés de bénéficier de tous les avantages. 

Les réactions outrées et la colère des élus ont poussé l'administration à reconsidérer la décision mais aucune annonce n'a encore été faire. La période de rappel pourrait être prolongée jusqu'à la fin du mois de juillet.

 

Lignes de défense


L'actualité de la défense d'est en ouest.
Aller sur le site

Publication : samedi 23 mai 2020